Publié par : David | 8 octobre 2010

Elections municipales 2010

Le 03 Octobre 2010, les élections municipales ont eu lieu à Lima et dans tout le Pérou. La bataille politique se passe surtout à Lima, où l’on retrouve certains candidats des dernières élections présidentielles et où la bataille est la plus âpre.

L’actuel maire de Lima, Luis Castañeda, qui est connu pour le nouveau système de bus Metropolitano – qui doit encore faire ses preuves – , pour d’autres grands travaux, et pour comme beaucoup d’élus péruviens mettre son nom sur toutes les améliorations où travaux qu’il a réalisé.
Luis Castañeda Losso

ll est aussi connu pour une affaire louche de dettes de la ville qu’il aurait miraculeusement remboursé, après qu’une entreprise rachète cette dette vieille de plusieurs années. Enfin, des histoires politiques…

Alors que Castañeda est l’un des favoris de la prochaine élection présidentielle de 2011, les candidats favoris pour le remplacer sont des candidates. Il s’agit de Lourdes Flores et de Susana Villaran.

Lourdes Flores est une ancienne candidate déchue (à 2 reprises) à l’élection présidentielle, qui a un long passé de politique au sein d’un parti de droite chrétienne, elle a le mérite d’avoir fait sa carrière politique dans un unique parti alors que les transferts sont monnaie courante au Pérou.

Susana Villaran est une ancienne ministre et candidate déchue à l’élection présidentielle. Elle est le leader parti “Fuerza Social”, plutôt orienté à gauche. Ce qui me semble intéressant dans sa candidature est que une gauche modérée semble naître dans le pays ce qui pourrait aider à solutionner le problème du narco-terrorisme qui persiste sous de vagues prétextes de olitique communiste.

Les thèmes de la campagne ont été la sécurité (oui, oui ici aussi…), les services de transport publics… mais aussi d’autres thèmes beaucoup moins intéressants mais toujours à la première page des journaux: l’écoute téléphonique de Lourdes Flores où elle indique qu’elle se la met au c.. cette élection après que son interlocuteur lui apprend un revers dans les sondages, les liens de Villaran avec la gauche terroriste qui persiste et laisse des mauvais souvenirs au Pérou, ainsi que les déclarations sur le revenu des candidates.

Et la vie des péruviens où résidents au Pérou a été rendue plus difficile pour tous les travaux que les maires réalisent pour avoir un bilan de dernière minute positif ainsi que pour les affichages intempestifs qui ne seront probablement jamais enlevés et les meetings bruyants ou encore les caravanes de voiture qui passent le dimanche matin avant 9h. En province on a vu aussi des candidats peindre leurs noms sur des ruines pre-incas…

propaganda-politica

En bref, le débat politique ne semble pas beaucoup plus honorable ici que sous d’autres horizons. C’est vraiment dommage car il y a beaucoup de thèmes à traiter pour que le Pérou passe le cap de pays en voie de développement.

Les élections ont eu lieu il y a maintenant une semaine, mais le résultat pour la ville de Lima est si serré et le décompte des votes très fastidieux que le nouvel élu de Lima n’est pas encore désigné officiellement.

A priori, Susana Villaran sera le prochain maire de Lima à seulement quelques 100  de milliers de votes près (sachant qu’il y a 5 millions d’électeurs à Lima).

susana-villaran


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :