Publié par : David | 4 mai 2009

Mais, que fait la police?…

…Elle s’occupe de moi… en tout cas en Equateur.

La sécurité est vraiment bien présente dans les rues de Guayaquil, et donc ça permet aux touristes de se promener en complète sureté sans se sentir une cible potentielle pour les habitants des quartiers défavorisés locaux. En tout cas, c’est la solution qui est mise en place.
Mais aussi sur les routes locales. En effet, après notre balade à Playas, nous étions entrain de rentrer en bus, de nuit, sur les petites routes entre Playas et Guayaquil lorsque la police arrête le bus. Contrôle de papiers…

Bon, tous les hommes descendent de l’autobus pour être fouillés, au milieu de nulle part, et pris en photos. Et les papiers des femmes sont controlés à bord de l’autobus. Rien de bien méchant, sauf quand tu as laissé ton passeport à l’hotel par sécurité. Donc, on a fini par négocier en Espagnol avec la police pour expliquer pourquoi avoir laissé le passeport là bas. En pleine nuit, en rase campagne, après avoir vu un film genre « midnight express » dans le bus de l’aller, tu fais pas de blagues avec les flics. Finalement, tout s’est bien passé, ils nous ont laissés rester dans le bus et continuer notre voyage.

On ne s’arrête pas là… Il y a une 2e anecdote.

A l’aéroport de Guayaquil, juste après avoir passé les contrôles de sécurité pour prendre l’avion de retour, un policier en civil m’arrête. Il est de la police anti narcotiques et souhaite voir mon passeport. S’en suit à nouveau une discussion avec la police en Espagnol pour savoir d’où je viens, ce que j’ai fait en Equateur, si j’ai des stupéfiants avec moi; Il fouille mon bagage à main, en voyant mon appareil photo, il a fallu que je lui montre des photos pour qu’il voit que c’était bien un voyage touristique que je venais de faire etc…  Mais, la fouille ne donnant bien sûr rien, il me laisse passer et prendre l’avion du retour. Tout va bien, aujourd’hui je n’ai pas vu de policiers🙂

J’oubliais devous dire…
La police pense à tout en Equateur, même aux petits distraits qui oublient de laisser leur arme à la maison pour venir prendre l’avion.

Aéroport de Guayaquil

Aéroport de Guayaquil


Responses

  1. ça doit faire bizarre l’arrêt en pleine nuit… effectivement, faut pas faire des blagues avec la police, surtout quand t’es pas du coin…😉

    bisous!

  2. je t’imagine pas très à l’aise lors du premier contrôle dis donc. Pas de passeport, au milieu de la nuit, séparé de ta traductrice officielle et tout. Un peu flippant !!!

    Et franchement, peu importe le pays, faut jamais faire de l’humour avec les flics. Je pense que partout dans le monde ils subissent l’ablation du gène de la rigolade quand ils rentrent en service😉

  3. ouah sympa les émotions ! J’pensais pas que l’équateur était fliqué comme ça (tu m’diras c’est pas forcément un pays que j’connais !). En tout cas t’es prévenu, t’as intérêt à marcher droit !

    Et j’suis plutôt d’accord avec la remarque d’Yves, peu importe le pays, faut pas rigoler avec les flics (en mission) !

    Biz

  4. « L’ablation du gène de la rigolade »… Mouarf mouarf. Sacré Yves!

    Merci pour cette tranche d’aventure, Davindiana Jones.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :