Publié par : David | 14 avril 2009

Caballos de paso del Perú

Lors de ce périple à Trujillo, nous avons profité des services d’une agence de voyage locale qui organise des tours dans les différents sites intéressants de la ville et de ces environs… Les guides de l’agence n’étaient pas top, parmi 3 que l’on a rencontrés en 2 jours il n’y en avait qu’un seul qui semblait vraiment motivé à partager ses connaissances avec les touristes.
Quand je parle de touristes, je veux dire de péruviens d’autres régions qui profitaient des jours fériés de la semaine sainte pour visiter cette région du pays.

Et bien pour commencer nous sommes allés voir un show de Caballos de Paso. Le caballo peruano de paso est une race de cheval élevé pour son élégance à se déplacer, mais était avant tout un outil de travail. C’est une tradition sur toute la côte péruvienne, mais en particulier à Trujillo. (Enfin d’après ce qu’ils nous ont dit🙂 )

Caballo de paso

Caballo de paso

Un autre aspect du folklore péruvien est La Marinera. Il y a plein de danses folkloriques ici, comme dans d’autres pays d’ailleurs, mais ce qui m’a le plus surpris c’est que ce folklore reste présent et vivant chez beaucoup de péruviens jeunes ou moins jeunes, alors qu’il me semble qu’en France les danses folkloriques me semblent uniquement dédié aux touristes et sont inconnues de tout à chacun.

Marinera

Marinera

Marinera

Marinera

Et quand on mélange les deux, ça donne quoi?

La présentation de l’endroit où on a vu ce show.


Responses

  1. C’est magnifique et poétique : Marinera parce que les robes des filles bougent comme les vagues de la mer .

  2. Qu’est-ce qu’elles ont toutes, les femmes, depuis le moyen-âge, à exhiber leurs mouchoirs pleins de crottes de nez? Et pour être galants il faudrait en plus qu’on les ramasse. Ah bravo.

    La troisième photo fait un peu penser à la danse de Rabbi Jacob.

    Joli décor : on croirait de vraies montagnes en arrière-plan. Ils ont des moyens, les zavattas de là-bas!

    Ton article nous rappelle qu’on est toujours le touriste de quelqu’un, qu’auprès des guides d’une région comme celle-là les habitants de Lima sont presque logés à la même enseigne qu’un gringo comme toi.

    Salut ma couille, continue à nous faire partager les traditions. Côté danse folklorique « de chez nous », elles sont encore assez présentes en Bretagne dans les Fest Noz ; en cherchant bien on doit pouvoir en trouver dans chaque région. Ca ne se danse pas, le P’tit Quinquin?

    • Et non, ca ne se danse pas le p’tit quinquin, enfin pas à ma connaissance… mais ce que je voulais dire c’est qu’il y a une forte identification des péruviens à des traditions folkloriques comme cela, alors qu’en France j’ai l’impression que c’est plutôt désuet pour nombre d’entre nous.

  3. Non mais sans rire! Les danses folkloriques bien de chez nous tu connais!… je t’ai même vu les pratiquer. Si si, sur les tables du corbeau entre 1h et 5h du mat avec 2 chevaliers dans le nez.

  4. C’est faux! Il ne se passe jamais rien au Corbeau!

    Oh là là… Le corbeau. Ca, c’était bon. Vive les danses folkloriques les seins à l’air, ou retenus seulement par un providentiel lacet. Rrrrrrrr.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :