Publié par : David | 2 août 2009

Tacna – Arica

Karina et moi avons profité des 2 jours fériés de la fête nationale du Pérou pour voyager. Nous sommes allés à Tacna la ville la plus au sud du Pérou et à Arica la ville la plus au nord du Chili.

Tacna est une petite ville de province péruvienne. C’est une ville assez agréable, propre, avec des infrastructures en bon ordre. Mais surtoute une zone franche, les péruviens y voyagent pour s’acheter des télés plasma, equipements electromenagers ou fringues de marques non contrefaits. Enfin, tout cela pour devoir repayer les taxes à l’aéroport ou réussir à passer ces équipements sans payer de TVA.

C’est aussi une des villes qui est marquée dans l’histoire du Pérou. Il faut savoir que le Pérou a été en guerre avec le Chili fin du 19ème siècle, cette guerre appelée Guerre du Pacifique a octroyé une bonne partie de territoire du sud péruvien, ainsi que l’accès à la mer de la Bolivie, au Chili. Tacna et Arica que nous avons visité étaient des villes péruviennes avant cette guerre, et ont été le théâtre de batailles. Tout cela pour avoir voulu agir comme médiateur entre la Bolivie et le Chili. La particularité de Tacna est que ses habitants ont choisi par référendum de redevenir péruvien.

Il n’y a pas vraiment d’attractions touristiques si ce n’est la plaza de armas qui est imprimée également sur les billets de 100 nuevos soles, et l’Alto de la Allianza un monument en mémoire des soldats boliviens et péruviens qui sont morts lors de la défense de Tacna en 1879, pendant la guerre du Pacifique. La sculpture de ce monument est vraiment très impressionnante, plantée dans un désert a quelques kilomètres du centre ville. Un peu plus loin en se rapprochant des montagnes , on peut aussi aller voir des petroglifos , des gravures  sur des pierres au milieu d’un paysage super aride réalisées il y a des siècles par une culture pré-inca.

Contrairement aux autres villes du Pérou, Tacna n’a pas son plat typique ou sa gastronomie incontournable. Il y a énormément de pizzerias dans cette ville. Le seul plat typique que nous ayons gouté est le picante a la tacneña préparé à base de panse de vache ce qui n’est pas ce qu’il y a de plus fin.

Il y a des taxis collectivo qui font la liaison Tacna-Arica (1h de trajet) très régulièrement. A peine tu arrives dans le terminal de départ, que des mecs se jettent sur toi pour te mettre dans leur voiture. En général de vieilles américaines des années 70. Tout est bien organisé, le chauffeur aide aussi pour les formalités de passage à la frontière qui sont assez rodés et se déroulent très rapidement. Il y a aussi une liaison en train qui est possible. Mais qui n’arrive pas dans la jolie ancienne gare du centre ville d’Arica.

Une fois à Arica, nous avons découvert une ville balnéaire sympa… avec le morro de Arica où a eu lieu également une bataille lors de la Guerre du Pacifique. A l’issue de cette bataille, le général péruvien battu (Ugarte, je crois), s’est jeté de la falaise à la mer avec son cheval et le drapeau péruvien pour que l’ennemi ne capture pas le drapeau. On comprend mieux pourquoi chaque maison met son drapeau lors de la fête nationale. Les plages ont l’air très jolies et agréables, il y avait d’ailleurs un championnat international de body board sur le point de commencer. Ouf… c’est pour cela qu’il y avait pléthore de blonds surfers bronzés dans l’avion.

Bref, au bout de ce long post je peux vous dire qu’on a passé un très bon weekend à Tacna et Arica. Cela faisait du bien de revoir un peu de soleil après des semaines de l’hiver gris de Lima. Arica et la côte chilienne et le désert de l’Atacama juste au nord du Chili semblent bien intéressants et mériteraient probablement une autre visite. Et nous nous sommes aussi rendus compte que Gustave Eiffel n’a pas réalisé que la fameuse tour mais aussi beaucoup d’autres monuments tels que la fontaine de Tacna ou l’église d’Arica.

About these ads

Responses

  1. bah alors, il ne se passe plus rien au Perou?

    et ta soirée porutes 31 balais Peruviens comem cela c’est passé?

    et feliz anniversero (meme si c’est pas comme ca qu’on dit)!

  2. Il ne doit plus y avoir aucune fête au Perou en ce moment ou alors notre "reporter attitré " se prend quelques jours de vacances …
    Mais nous n’avons plus aucune lecture sur notre blog préféré et cela nous manque !
    Les fans sont insatiables , c est bien connu ..
    Et nous attendons également un reportage sur l’anniversaire .
    A bientôt


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: